Jean Pélégri


autrices/auteurs, littérature / Monday, January 14th, 2019

Jean Pélégri est un écrivain algérien né en Algérie en 1920, décédé en 2003. Très proche des écrivains algériens de graphie française tels que Mourad Bourboune, Jean Sénac ou Mohamed Dib il écrit ses œuvres dès le début des années 1950 à partir de la réalité algérienne, entre son milieux d’origine, des européens d’Algérie, et l’Algérie plus vaste, celle de la résistance à la colonisation pour laquelle il prend vite partie. Son œuvre témoigne de cette prise de conscience en faveur du peuple, exploité mais combatif, et surtout en faveur de sa terre algérienne, défaite du colonialisme et qu’il voulait plurielle. Son écriture, profondément algérienne, appartient à ce laboratoire-expérience d’une « littérature de relais », au cœur des contradictions résultant du colonialisme, riche d’une pluralité combative, populaire, collective. Il est notamment l’auteur de Les Oliviers de la Justice qui reçoit en 1960 le Grand Prix catholique de littérature et du Maboul en 1963. Deux romans, inspirés de la vie de l’auteur, qui marquent l’évolution de Pélégri sur la question politique de la lutte de libération nationale, de l’héritage colonial et surtout sur la question de la littérature algérienne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *